L’énigme des sept tableaux (solution)

Avant de découvrir la solution, voulez-vous une dernière chance de résoudre l’énigme ?

Cette semaine, nous avons voyagé en peinture :  Paris, Saint-Germain-en-Laye, Mantes, Giverny (chez Monet), Les Andelys, Rouen… Ces étapes dessinaient un itinéraire, entre la capitale et la côte normande chère aux impressionnistes. Pour gagner, il fallait proposer un tableau poursuivant le voyage.

Huit œuvres ont été envoyées à Xavier Centric. Toutes pourraient lui convenir pour compléter sa collection (visiblement, il a des sous). Bravo aux trois premières personnes qui ont répondu, vous êtes embauchés comme décorateurs sur l’Olympe.

  • Après Rouen, on pouvait suivre le cours de la Seine avec Eugène Boudin : La Seine à Quillebeuf (1892-1894).

  • La Seine débouche ensuite au Havre : Claude Monet, Impression, soleil levant (1872) et Bateaux quittant le port (1874). Ce premier tableau, proposé par une participante « néo-normande »,  a donné son nom aux impressionnistes.

  • En face du Havre, de l’autre côté de l’embouchure de la Seine, Honfleur, très prisée des peintres. Claude Monet, Halage d’un bateau à Honfleur (1864), plage à Honfleur (1865).

 

  • On pouvait également continuer en ligne droite vers La Plage de Fécamp, de Gustave Loiseau (1930) ou Les Falaises à Étretat, de Claude Monet (1885).

  • Autre possibilité : partir vers le sud sur la côte, vers La Plage de Deauville, d’Eugène Boudin (1863).

Ces huit tableaux étaient chacun une bonne réponse pour continuer le voyage. Merci à tous d’avoir participé, bravo encore aux gagnants!

Sachez que les énigmes sont désormais classées en trois niveaux de difficulté abordables, coriaces et redoutables, histoire de savoir dans quoi on s’embarque ! Vous pouvez retrouver ce classement dans la rubrique « Comment ça marche » de la barre de menu, là-haut. L’énigme de cette semaine, par exemple, était notée « abordable ». N’hésitez pas à donner votre appréciation en commentaire et sur Facebook.

À lundi prochain !

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *